Catégories
Actualités

Pourra t-on un jour vivre sur une autre planète ?

Est-ce qu’on pourrait vivre un jour sur Mars, Jupiter ou une autre planète lointaine qui n’est pas encore découverte ? Essayons de comprendre cette hypothèse dans ce qui suit ainsi que sa faisabilité.

Une réalité bien loin des fictions

Après le milliard d’années qui nous sépare de la première vie apparue sur Terre jusqu’à ce jour, nous pouvons confirmer que l’homme a laissé ses empreintes, et non les moindres. Face à cela, une idée de coloniser une autre exoplanète pourrait ne rester qu’une fiction comme l’affirme l’astrophysicien Michel Mayor. En effet, comme il l’a indiqué dans l’Agence France-Presse, la découverte d’exoplanètes ne signifie en aucun cas la possibilité d’y migrer là-bas. Cette déclaration réduit à néant les pensées d’autres scientifiques sur l’éventualité de partir vivre sur une autre planète autre que la Terre lorsque la vie ici sera quasi-impossible.

Il a mentionné dans sa déclaration que toutes les exoplanètes connues, ou les autres planètes en dehors de notre système solaire, sont trop éloignées de nous pour pouvoir s’y rendre. Il faudrait donc un voyage de plusieurs milliards d’années lumières pour pouvoir atteindre ces planètes. Toutefois, même si nous prenons le cas d’une planète habitable qui n’est pas trop loin, disons séparée de la Terre de quelques dizaines d’années-lumière, le chemin sera encore plus long que ce qu’on nous laisse croire.

La distance, le frein à un éventuel exode planétaire ?

C’était en 1995 que la première exoplanète avait été découverte grâce au nouveau centre d’observation situé dans la Haute-Provende dans le sud de la France. Cette exoplanète était similaire à Jupiter et elle était nommée 51 Pegasi b. Dès lors, plus de 4000 autres exoplanètes avaient été découvertes dans la Voie lactée, malheureusement pour l’espèce humaine, aucune d’entre elles ne peut être atteinte depuis la Terre.

Face à la déclaration de Michel Mayor, Stephen Kane, professeur astrophysicien planétaire à l’Université de Californie à Riverside partage le même avis. La triste réalité est qu’à ce stade de l’histoire de l’humanité, toutes les étoiles se situent effectivement à l’infini. Faire le voyage entre la Lune de la Terre semble déjà être pour l’homme un pas de géant, mais dans l’infinité de la galaxie, cela n’est autre qu’une goutte d’eau à travers un marasme d’océan.

Nous pourrons peut-être envoyer des gens sur Mars dans les 50 prochaines années, mais les scientifiques sont très septiques sur le fait que l’humanité puisse un jour atteindre Jupiter au cours des prochains siècles. Étant donné que la distance de l’étoile la plus proche à l’extérieur de notre système solaire est environ 70 000 fois supérieure à la distance de Jupiter, toutes les étoiles sont effectivement hors de portée.

 

 

Tout se situe dans la physique !

Devant de telles affirmations, notamment sur l’incapacité de l’homme à dompter la galaxie pour pouvoir y vivre, beaucoup de personnes pensent que tout comme les autres découvertes, à l’instar de l’envoi d’avions sur des vols intercontinentaux, la colonisation des exoplanètes peut devenir une réalité. Néanmoins, il faut savoir que dans ce genre de situation, la physique requise pour atteindre les étoiles et les autres planètes dans la galaxie, si elle existe reste inconnue. Cela nécessiterait un changement fondamental dans notre compréhension de la relation entre la masse, l’accélération et l’énergie. Nous pouvons donc en conclure que la place de l’homme est sur la Terre, et qu’il est peu probable que cela change malgré les recherches et les essais effectués pour coloniser l’une des exoplanètes situées à des milliers d’années lumières de nous.

Andrew Fraknoi, président émérite du département d’astronomie du Foothill College en Californie, a également confirmé ces dires et affirme que nous ne serons pas en mesure de voyager vers ces étoiles dans un avenir proche. Il a tenu tout de même à stipuler qu’un voyage pour atteindre ces étoiles et planètes habitables possibles n’est pas à exclure, mais seulement avec l’évolution de la technologie, disons d’ici un million d’années !

De l’espoir, c’est ce que l’humanité a besoin

Des scientifiques tels que Stephen Hawking et Christophe Galfard affirment que pour survivre, l’humanité a besoin de coloniser une autre planète lorsque les conditions ne seront plus réunies pour faire de la Terre la terre promise. Malgré les points que nous avons énumérés ci-dessus, il faut croire que des physiciens mais aussi des riches hommes d’affaires corroborent leur volonté de coloniser d’autres planètes dans la galaxie, des lieux qui réunissent les conditions propices à une vie au-delà de la Terre.

Des recherches sont menées dans ce sens, et grâce à de nouvelles découvertes et avancées technologiques, il est désormais possible de réduire la durée des voyages à effectuer vers ces autres exoplanètes situées à des milliards d’années lumières de la Terre. Certes, les résultats ne sont pas encore à la hauteur des attentes, mais ils sont encourageants. Demain n’est pas la veille pour les humains de partir vivre vers une autre exoplanète, mais qui sait, d’ici quelques millions d’années, nos descendants pourront faire ce voyage !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *