Catégories
Actualités

Les secteurs de l’emploi qui sont susceptibles de disparaitre en 2021

L’évolution du marché de l’emploi est un phénomène naturel. Au fil du temps, à mesure que l’économie se développe et que la technologie progresse, certains emplois sont tout simplement supprimés. L’automatisation est une menace constante pour certains types d’emplois, car les entreprises cherchent constamment des moyens d’exécuter les tâches plus efficacement et à moindre coût. D’autres emplois sont victimes de limitations de financement ou d’une simple obsolescence.

Voici un aperçu de ces carrières qui vont probablement disparaître en 2021 et au cours de ces prochaines années.

Agences de voyage

Le secteur des voyages subit les conséquences du coronavirus, mais le secteur des réservations avait déjà supprimé plusieurs emplois avant que nous n’en entendions parler et ce déclin se poursuivra probablement jusqu’en 2026. Le télétravail via Internet a éliminé la nécessité de nombreux voyages d’affaires, et les agences restantes ont dû s’adapter et permettre des réservations en ligne plus dépendantes de l’utilisateur. Aujourd’hui, les compagnies aériennes ferment les routes vers les aéroports vides et les bateaux de croisière sont considérés comme des pièges à virus flottants ; les gens campent et font davantage de voyages en voiture, et ils n’ont pas besoin d’agences de voyage pour cela.

Stationnement des agents de police

Il s’agit des policiers du stationnement qui sont affectés à une zone particulière pour contrôler si les voitures garées ont dépassé la durée de leur accueil sur la place de stationnement. Ce rôle est de plus en plus remplacé par des parcmètres et des systèmes informatiques automatiques qui envoient le numéro de plaque d’immatriculation et les détails de la voiture aux autorités des transports routiers et émettent un ticket ou une amende directement sur le compte du propriétaire.

Récupération des données

Le marché des services de récupération de données, qui permettent de récupérer des fichiers informatiques sur des dispositifs de stockage corrompus ou inaccessibles a diminué de 8 % en moyenne par an au cours des cinq années précédant 2019. Et ce n’est pas tout : le déclin a été d’environ 21 % par an au cours de nombreuses années précédentes. Ces services sont lentement mais sûrement supplantés par des options de récupération basées sur le cloud qui donnent aux utilisateurs une plus grande confiance dans leur capacité à récupérer des données en danger.

Support informatique

Ou, comme on les appelle aussi, les administrateurs de systèmes et de serveurs. Avec l’essor de l’informatique dans les clouds, le responsable informatique qui patrouillait dans votre bureau devient de moins en moins pertinent dans le monde du travail actuel. Ce changement se produit déjà dans les petites entreprises, qui trouvent qu’il est moins coûteux et plus efficace d’externaliser le travail.

La bonne nouvelle, c’est que cela crée la possibilité pour les programmeurs, les indépendants et les administrateurs système désireux de pivoter de gérer leurs serveurs clients à distance et de manière rentable, et à une meilleure échelle.

Planificateurs financiers

Les tâches autrefois effectuées par des planificateurs financiers de bas niveau sont rapidement externalisées vers des logiciels de planification, des applications, des robots-conseils et des algorithmes d’investissement.

Les robots-conseils seront probablement aussi employés par toutes les entreprises à un titre ou à un autre. Dans dix ans, ils seront probablement en mesure de suivre des stratégies très sophistiquées qui font appel à un certain jugement dans les décisions d’achat et de vente.

Catégories
Actualités

Les meilleurs secteurs pour trouver facilement du travail

La pandémie de coronavirus a entraîné la fermeture de services non essentiels et a frappé le plus durement les personnes travaillant dans plusieurs secteurs, comme le voyage, le tourisme ou aussi  l’hôtellerie et ce, par des licenciements massifs ou la réduction du volume de travail.

Cela dit, cela ne signifie pas la fin pour ceux qui cherchent du travail, car la pandémie a aussi occasionné une demande accrue sur de nombreux secteurs comme les soins de santé, les activités commerciales, les entreprises d’apprentissage en ligne et les services de livraison etc. Si vous avez été licencié, ou si vous craignez que cela ne vous arrive, pourquoi ne pas jeter un coup d’œil sur les secteurs qui embauchent actuellement et postuler pour un emploi à temps plein ou à temps partiel pour les prochains mois ?

La logistique

La logistique, ou l’acheminement de quelque chose d’un endroit à l’autre, touche presque tous les secteurs. Il y avait déjà une pénurie de professionnels de la chaîne d’approvisionnement avant l’épidémie et selon les experts, la pandémie a montré que les chaînes d’approvisionnement, qui reposent souvent sur l’externalisation et des marges bénéficiaires réduites, ne peuvent pas résister à des chocs majeurs. En conséquence, les organisations vont avoir besoin de nombreux professionnels pour reconcevoir et remodeler les chaînes d’approvisionnement. Par exemple, un plus grand nombre de détaillants auront besoin de cadres qui créent et gèrent des chaînes d’approvisionnement capables d’acheminer les produits des usines aux entrepôts jusqu’aux consommateurs.

La vente au détail

Pour l’instant, le commerce de détail a été martelé par des fermetures de magasins, créant des mises à pied massives en dehors du secteur de l’épicerie et de la pharmacie. Mais les experts affirment que l’éloignement social crée une dépendance au commerce électronique qui pourrait entraîner un changement radical – et une foule d’opportunités – pour le commerce de détail. Le commerce électronique a représenté environ 15 % du total des ventes au détail, mais ce chiffre pourrait atteindre 25 % des ventes beaucoup plus tôt que prévu. Pour tirer parti de ce changement, les détaillants devront engager davantage de spécialistes du marketing numérique pour personnaliser les offres aux consommateurs individuels, ainsi que des analystes et des chercheurs capables d’interpréter toutes les données fournies par les consommateurs en ligne.

Les soins de santé

Le secteur de la santé était certainement l’un des industries à la croissance la plus rapide avant la pandémie, et les experts affirment qu’elle le restera même lorsque la pandémie s’atténuera. Le nombre d’infirmières, par exemple, devrait augmenter de 12 % au cours de la prochaine décennie. Mais parallèlement à des emplois tels que ceux d’inhalothérapeutes, l’épidémie a mis en évidence un besoin de talents dans un domaine essentiel : la télésanté et la sécurité des réseaux, ce qui fait qu’il est facile de trouver du travail dans ce secteur. En effet, de nouvelles méthodes de soins et de traitements, notamment le fait de pouvoir diagnostiquer et gérer virtuellement les patients ont émergés, ce qui fait qu’une demande importante va donc résulter de cela.

Catégories
Actualités Emploi

Télétravail : quels sont les droits du salarié ?

Bien que le télétravail soit généralement utilisé pour des périodes limitées (par exemple, un ou deux jours par semaine), de nombreux salariés sont actuellement obligés de télétravailler à temps plein pour prévenir la propagation du coronavirus. En tout état de cause, compte tenu des risques pour la santé, tous les travailleurs qui effectuent des tâches et des activités compatibles avec les modalités du télétravail devraient pouvoir télétravailler pendant cette crise, y compris ceux qui occupent un emploi temporaire et les stagiaires, mais quels sont leurs droits ? C’est ce qu’on va essayer de voir ici.

Le télétravail n’est possible qu’avec le consentement du télétravailleur

Ce consentement doit être exprimé dans le contrat de travail ou, dans le cas de contrats de travail déjà existants. Le refus du salarié de télétravailler ne doit pas constituer une raison de modifier le contrat de travail ou d’imposer des sanctions.

En règle générale, l’employeur est tenu de payer les frais liés au télétravail de ses salariés. Ces coûts peuvent inclure des dépenses supplémentaires directement liées au travail à domicile, telles que les frais d’électricité.

Les télétravailleurs sont principalement autorisés à organiser eux-mêmes leur horaire de travail avec l’accord de l’employeur.

L’employeur a le droit de vérifier leur activité professionnelle sur place, selon les termes et conditions du contrat de travail individuel ou collectif, respectivement selon le règlement de travail interne de l’entreprise.

Pendant qu’il travaille à domicile, le salarié continue à bénéficier des avantages prévus dans son contrat de travail.

Employés exonérés

Les employés exemptés doivent être payés intégralement pour toute journée de travail au cours de laquelle ils effectuent un travail quelconque. Les employés exemptés doivent également être payés intégralement pour toute semaine de travail au cours de laquelle ils effectuent un travail, s’ils sont disponibles mais non autorisés par l’employeur à travailler toute la semaine (comme dans le cas d’un employé qui n’est pas malade et disponible pour travailler, mais qui est renvoyé chez lui en raison d’une exposition potentielle au COVID-19). En conséquence, les employeurs doivent communiquer clairement avec les employés, par écrit, s’ils ne souhaitent pas que l’employé effectue un travail quelconque au cours d’une journée ou d’une semaine de travail donnée. Les employeurs doivent également prévoir que certains employés exemptés peuvent avoir une capacité suffisante pour effectuer certaines de leurs tâches à distance, mais pas toutes.

Employés non exemptés (à l’heure)

Les employés non exemptés ne sont payés que pour les heures travaillées, mais doivent être rémunérés pour toutes les heures travaillées, y compris pour les heures supplémentaires effectuées.

Catégories
Actualités

S’adapter au télétravail : le nouveau défi des travailleurs

Même si la technologie actuelle le permet, rare ont été les entreprises qui ont eu recours au télétravail. Mais avec la venue du coronavirus, le télétravail s’est pour ainsi dire imposé et on comprend pourquoi. En effet, ce mode d’organisation permet avant tout de limiter les déplacements, les contacts entre collègues et se présente donc comme étant un excellent moyen de ralentir l’épidémie. Toutefois, le télétravail présente des défis pour les travailleurs qui ne maitrisent pas encore ce concept. Alors pour vous aider, voici quelques conseils bons à prendre pour mieux vous adapter.

Etablir des règles à la maison

Vu que la plupart des télétravailleurs vont assurer leur travail depuis chez eux, il est donc important pour ces derniers de pouvoir créer un environnement adapté dans leur maison afin de favoriser leur expérience professionnelle et pour rester productif.

Cela est nécessaire car le fait de travailler à la maison va surtout occasionner de grands changements à la maison, mais aussi pour la famille et pour ce faire, il est important de pouvoir établir des règles.

Fixer des objectifs à atteindre

Le fait de travailler chez soi est certainement plus facile à dire qu’à faire. En effet, puisque cela implique de nombreux changements, les télétravailleurs doivent se confronter à divers problèmes en ce qui concerne leur organisation, notamment la gestion du temps de travail ce qui fait qu’il est important de se fixer des objectifs afin de ne pas se laisser aller, notamment en ce qui concerne les différentes tâches à réaliser chaque jour.

Communiquer régulièrement avec le reste de l’équipe

Lorsqu’il s’agit de travailler en entreprise, il n’est jamais conseillé de se fermer sur soi-même. Néanmoins, même s’il s’agit de télétravail, cela est également indispensable car le fait de communiquer pourra toujours faciliter les choses, ce qui fait qu’il ne faut jamais oublier de rester en contact avec ses collègues, que ce soit pour discuter un peu ou de voir ensemble un projet à réaliser.

Investir dans le matériel essentiel au télétravail

Vous allez passer beaucoup de temps avec votre ordinateur, votre clavier, votre souris, votre écran, votre casque et d’autres équipements. Dépensez un peu plus d’argent pour obtenir ce dont vous avez besoin pour une expérience de travail confortable et productive. Si c’est votre employeur qui achète, voyez si vous pouvez trouver un arrangement pour ce dont vous avez besoin, même si vous devez prendre en charge une partie des coûts.

Catégories
Actualités

Coronavirus : comment se protéger du virus au travail ?

Avec la propagation du coronavirus, de nombreux pays ont ordonné la fermeture temporaire d’entreprises non essentielles. Mais si votre emploi se situe dans un secteur jugé essentiel, comme les soins de santé, la distribution postale ou la vente au détail dans les supermarchés, vous pouvez toujours vous présenter au travail. Voici ce que vous devez savoir pour rester en sécurité.

Gardez votre lieu de travail aseptisé et propre

Un environnement propre est essentiel pour combattre toute maladie virale. Veillez à ce que votre lieu de travail soit bien aseptisé. Toutes les surfaces du lieu de travail doivent être régulièrement nettoyées avec un désinfectant. De plus, si possible, asseyez-vous à une place plus éloignée des autres.

Portez un masque

Si un employé est malade ou souffre d’un rhume, il doit consulter un médecin et se faire conseiller de travailler à domicile jusqu’à sa guérison. En outre, il doit porter un masque, car il est plus susceptible d’être infecté et de transmettre l’infection.

Évitez les contacts physiques, y compris les étreintes et les poignées de main

Il est également important de limiter les contacts physiques avec les autres lorsque cela est possible. Cette année, de nombreuses entreprises encouragent leurs employés à s’abstenir de serrer la main et de s’étreindre lorsqu’ils sont au bureau afin de prévenir la propagation de maladies comme le coronavirus. Toucher les coudes est une option plus sûre que la poignée de main, en évitant les zones qui peuvent entrer en contact avec votre visage. Même un léger signe de tête ou une inclinaison suffisent pour faire le travail.

Évitez de toucher votre visage, à savoir votre bouche, votre nez et vos yeux.

Éviter de se toucher le visage peut être l’un des moyens les plus simples de prévenir la maladie. Des habitudes nerveuses comme se ronger les ongles ou se toucher les yeux peuvent augmenter le risque d’attraper le coronavirus.

Gardez une bouteille de désinfectant pour les mains à votre bureau

Assurez-vous que votre désinfectant pour les mains contient au moins 60 % d’alcool. Si l’eau et le savon ne sont pas facilement accessibles sur votre lieu de travail, gardez une bouteille de désinfectant pour les mains à portée de main. L’utilisation de désinfectant pour les mains est un moyen rapide de se désinfecter les mains entre deux lavages à l’eau et au savon, mais le lavage des mains est plus efficace pour éliminer les gouttelettes et les contaminants viraux. Le désinfectant pour les mains est un nettoyage superficiel, donc si vous n’avez pas de saleté ou de crasse sur vos mains, il est efficace pour tuer la plupart des choses qui sont sur vos mains. Cependant, chaque fois que vous avez une saleté quelconque où des germes pourraient se cacher en dessous, le désinfectant pour les mains ne l’aura pas, mais de l’eau et du savon le feront.

Gardez votre système immunitaire en bonne santé

Il est essentiel de s’assurer que vous mangez sainement, que vous vous hydratez et que vous prenez les médicaments nécessaires, le cas échéant, afin de maintenir votre système immunitaire en bonne santé. Suivez une bonne hygiène respiratoire, maintenez une distance sociale et évitez de vous toucher le visage.

Catégories
Actualités

Les responsabilités des salariés face à la crise sanitaire

A l’heure actuelle, les entreprises doivent s’adapter aux nouvelles mesures mises en place afin de faire face à l’évolution constante de l’épidémie de coronavirus, qui ne semble toujours pas se calmer, malgré le fait qu’elle ait pu sévir durant des mois.

De ce fait, toutes les organisations doivent donc pouvoir mettre en place des actions de prévention et aussi de protection et ce, afin de garantir avant toute chose la santé de ceux qui travaillent en leur sein, à savoir les salariés et les différents collaborateurs.

Toutefois, il faut dire que la lutte contre cette menace grandissante qu’est le coronavirus n’est pas seulement du ressort des entreprises mais que chaque employé se doit également de penser à sa sécurité et celle de ses collègues.

Effectivement, afin de minimiser la propagation de ce virus au sein des entreprises, tout le monde, y compris les salariés, doit faire de son mieux et c’est justement ce qu’on va essayer de voir ici.

Que doivent faire les salariés en ce qui concerne le coronavirus ?

Il est connu actuellement que ce nouveau coronavirus est assez virulent, mais se transmet très facilement également, principalement dans des endroits clos où de nombreux gens sont susceptibles d’y circuler comme les entreprises.

De ce fait, ceux qui doivent s’y rendre chaque jour, à savoir les salariés doivent donc prendre au sérieux les dangers que cela représente et pour ce faire, chacun devra prendre les dispositions nécessaires pour s’en protéger, notamment :

Respecter les mesures imposées par l’entreprise

Toutes les entreprises, principalement celles qui ne peuvent pas faire du télétravail doivent se soumettre à de nouvelles règlementations en ce moment.

Eh oui, il faut savoir que le port du masque de protection est devenu obligatoire et le respect d’une distance de sécurité minimale est également vivement recommandé en entreprise, ce qui fait que les salariés doivent donc s’y soumettre également car avant tout c’est essentiellement mis en place pour leur sécurité.

Ne pas négliger les symptômes du Covid-19

Si on peut citer ici l’un des faits les plus inquiétants concernant le coronavirus c’est que ce dernier peut contaminer plusieurs personnes à la fois et qu’il ne suffit généralement que d’un seul cas pour qu’une chaine de contamination puisse se produire.

De ce fait, il est également du devoir des salariés d’être toujours en alerte en ce qui concerne les possibles symptômes de la Covid-19 et même s’il n’en existe pas, il est toujours recommandé d’être prudent et pour ce faire, il ne faut pas négliger le fait de vérifier son état de santé et ce, en prenant par exemple sa température chaque matin avant d’aller travailler et chaque soir lorsqu’on rentre du travail.

Catégories
Actualités

L’automatisation du travail serait-elle vraiment une menace pour l’emploi ?

Grâce à l’évolution de plus en plus fulgurante de la technologie, notamment dans le domaine de la robotique et de l’intelligence artificielle, il est pressenti et même affirmé que dans un futur proche, les machines pourront remplacer les humains en ce qui concerne la réalisation de certaines tâches et même l’exercice de certains emplois.

En effet, il est clair qu’il sera plus facile d’utiliser des robots ou autres machines intelligentes pour réaliser une tâche donnée au lieu d’embaucher une personne, car en termes de performance et de productivité, le travailleur robotisé pourra s’avérer plus avantageux.

De ce fait, la plupart des gens commencent de ce fait à redouter cela et craignent surtout que l’automatisation pourra menacer leur emploi, mais est ce que cette inquiétude est-elle vraiment fondée et est-ce que les robots pourront-ils voler le travail des humains ? Eh bien c’est ce qu’on va essayer de voir ici.

Qu’implique d’automatisation du travail ?

Avant de parler de l’impact de l’automatisation dans le secteur professionnel, il est important de pouvoir la comprendre et pour cela, il faut savoir que ce concept implique surtout le fait d’automatiser toutes les opérations et les tâches qui nécessitent l’intervention humaine.

Pour faire court, l’automatisation se défini donc par l’utilisation d’une machine, principalement un robot afin de réaliser différentes tâches qui doivent être la plupart du temps répétées à l’infini et qui demandent de la précision.

Pour donner un exemple de cela, la plupart des entreprises qui évoluent dans la production d’un produit donné utilisent actuellement des robots et ce, afin d’améliorer l’efficacité et la réactivité de leur chaine de production.

Quels peuvent être l’impact de l’automatisation sur l’emploi ?

Avec l’évolution technologique de la robotique dans le secteur industriel, il peut être normal de penser que l’intelligence artificielle pourra remplacer les humains.

En effet, il est possible de prouver en ce moment l’efficacité des machines par rapport à celle des humains, ce qui permet donc de présumer que d’ici quelques années, nombreux sont les emplois qui seront supprimés puisqu’ils seront spécialement assurés par les robots.

Toutefois, même si cela est inévitable, il faut savoir que cela n’est certainement pas une mauvaise chose car en considérant la situation d’une autre coté, il est également possible que l’automatisation du travail peut aussi être bénéfique pour les humains, même ceux qui ont peur de perdre leur travail.

Catégories
Actualités

Retrouver du travail après un licenciement : comment faire ?

Le fait d’être licencié peut arriver à tout le monde. Toutefois, selon la personne, mais aussi les raisons qui ont pu favoriser le licenciement, il peut être assez difficile de retrouver du travail et surtout de recommencer sa vie professionnelle.

En effet, il n’est certainement pas facile de pouvoir repartir du bon pied après un tel drame surtout si la personne qui a été renvoyé de son travail prend mal la situation. Eh oui, il se peut qu’un salarié qui a été licencié récemment ne puisse certainement pas avoir le courage de refaire sa vie professionnelle car ce fait peut très  vite entrainer des sentiments négatifs et surtout le fait de penser que son avenir est compromis.

Toutefois, il faut savoir que le fait de perdre son emploi ne signifie pas qu’on ne peut plus évoluer efficacement sur le marché du travail car étant une chose qui peut arriver, cela peut être surmonté et qu’il est même possible que cela puisse devenir une expérience bénéfique afin de mieux prendre en main sa vie. Néanmoins, pour cela, il faut savoir se reprendre en main, être prêt à rebondir et pour ce faire, il est important d’être méthodique et bien préparé. Et justement, c’est ce qu’on va essayer de voir ici.

Retrouver du travail après un licenciement : il faut prendre son temps

Même dans le cas où on a un besoin urgent de retrouver rapidement du travail, il est tout de même nécessaire de pouvoir prendre son temps et ce, afin de tourner la page et de faire une croix sur cette mauvaise expérience.

Faire cela est nécessaire car va surtout permettre de mieux recommencer et surtout de mieux se préparer pour son prochain projet professionnel.

Retrouver du travail après un licenciement : ne pas se laisser aller

Il se peut que l’on soit si démoralisé et abattu après un licenciement que l’on n’aura plus la force mais surtout l’envie de retrouver du travail, ce qui peut nous pousser à nous laisser aller. Or, pour pouvoir mieux avancer, faire cela n’est certainement pas recommandé car va surtout favoriser le fait que cette expérience puisse impacter notre vie. Ce qui est indiqué est donc de ne surtout pas se laisser décourager mais plutôt de considérer ce fait comme étant une occasion de mieux rebondir.

Retrouver du travail après un licenciement : il faut se revaloriser

Peu importe les raisons qui ont pu entrainer le licenciement, il est également utile de ne surtout pas penser qu’on ne vaut plus rien. En effet, il peut arriver que la personne qui vient de perdre son travail puisse être tentée de se dévaloriser et penser de ce fait qu’il lui serait difficile de surmonter cela.

Or, cela ne fera que plus de mal car va essentiellement nous empêcher de reprendre notre vie professionnelle en main. Ce qui est recommandé dans ce cas est surtout de chercher à se revaloriser et pour cela, il n’y que le fait d’adopter une attitude positive mais aussi de revoir ses compétences et ses connaissances afin de d’avoir toutes les chances de son côté lorsqu’il s’agit de retrouver un nouveau travail.

Catégories
Actualités

Faut-il étudier pour devenir entrepreneur ?

L’entrepreneuriat attire de plus en plus de jeune actuellement et la raison de cela est que le fait d’être son propre patron et de travailler à son compte peut proposer de nombreux avantages et ce, sur de nombreux plans.

En effet, créer sa propre entreprise se présente comme étant le rêve de tous ceux qui veulent réussir par eux même, mais aussi celui de ceux qui veulent s’affranchir du salariat, ce qui fait que nombreux sont ceux qui se lancent dans cette aventure actuellement et surtout que nombreux sont ceux qui réussissent très bien.

De plus, le fait d’entreprendre est devenu de plus en plus accessible, ce qui explique donc l’intérêt d’un bon nombre de gens pour cette voie. Toutefois, une question se pose souvent lorsqu’il s’agit de créer son entreprise et c’est surtout pour savoir si cela nécessite ou non de faire des études et si oui quelles sont les études indiquées pour pouvoir se lancer dans l’entrepreneuriat ? Eh bien pour répondre à cela, nous allons nous y pencher un peu plus sur cela dans ce qui va suivre dans cet article.

Quelles études pour devenir entrepreneur ?

Contrairement à ce que la plupart d’entre nous peuvent le penser, le fait de devenir entrepreneur ne nécessite pas forcément de suivre des études et donc d’avoir des diplômes. En effet, l’entrepreneuriat figure parmi les voies professionnelles qui n’exigent pas de longues études et d’après les sondages, il y aurait même 15 % des chefs d’entreprise, notamment en France qui ne possèdent aucun diplôme alors qu’ils arrivent très bien à assurer le développement de leurs affaires.

Toutefois, même si on n’est pas obligé d’avoir un diplôme pour créer une entreprise, il faut tout de même souligner que cela exige par contre de posséder un certain nombre de compétences, avant tout dans le domaine dans lequel on souhaite se lancer, mais aussi dans des spécialités qui seront surtout utiles dans la gestion d’une entreprise. Et parmi ces dernières, on peut par exemple citer ici la gestion d’entreprise, la fiscalité, la comptabilité, le management etc.

Comment devenir entrepreneur ?

Comme on vient de le voir, il n’est donc pas obligatoire de suivre de longues études ni d’avoir de diplômes importants pour pouvoir créer une entreprise. Néanmoins, on ne peut pas non plus se lancer tête baissée dans l’entrepreneuriat car cela demande surtout quelques savoir-faire et c’est justement ce qui différencie des chefs d’entreprise compétents des autres.

Donc pour assurer la réussite de son projet, il faut avant toute chose penser à acquérir des compétences et des connaissances en ce qui concerne l’entrepreneuriat, notamment en suivant des formations adaptées qui vont surtout permettre au futur entrepreneur de bien maitriser les bases.

Catégories
Actualités

Reprendre le travail après le confinement : comment s’y prendre ?

Nous y voilà, la date du 11 mai est enfin venue et le déconfinement est décrété, ce qui implique de ce fait la reprise de la plupart des activités.

En effet, après ce long période de confinement qui obligeait tout le monde à rester chez eux et surtout d’y travailler, la levée de cette mesure va signifier un retour progressif à la normal et ce, même si la situation concernant le coronavirus n’est pas encore maitrisée.

Pour cela, les enfants vont pouvoir retourner en classe et aussi que les salariés vont pouvoir retrouver leur bureau. Toutefois, étant une nouvelle situation à laquelle personne ne s’est jamais confronté, il est clair que pouvoir vivre le déconfinement demandera une bonne préparation, surtout pour ceux qui doivent reprendre leur travail après près de deux mois à ne pas travailler ou à être en télétravail.

Reprendre le travail après le confinement : une situation qui exige une bonne préparation

Même si le déconfinement a été mis en place, cela ne veut surtout pas dire que la menace du coronavirus a été oubliée. Eh oui, toujours présent sur l’hexagone, ce virus assez virulent continue de créer la panique chez les gens. Et cette inquiétude est même augmentée surtout avec le fait de devoir évoluer dans un environnement où les risques de contamination sont encore assez grands.

Donc, pour ce faire, notamment en ce qui concerne ceux qui doivent reprendre le travail après le confinement, il leur est indispensable de ce fait de bien se préparer et surtout de prendre en compte la situation actuelle, car les problèmes liés au Covid-19 sont encore loin d’être réglé.

Reprendre le travail après le confinement : quelles mesures prendre ?

Vu la situation actuelle, il est du devoir de tout le monde d’être particulièrement prudent, surtout ceux qui doivent travailler dans un milieu professionnel où le coronavirus peut évoluer facilement.

En effet, le déconfinement est certainement une mesure tout à fait utile, mais il faut savoir qu’elle comporte encore quelques risques quant à la propagation du Covid-19. Certains spécialistes pensent même que si elle n’est pas bien gérée, il se peut qu’une deuxième vague encore plus importante de cette maladie puisse survenir.

De ce fait, ceux qui doivent reprendre le travail se doivent donc d’être particulièrement prudents et surtout de ne pas négliger les principaux gestes barrières, comme le port d’un masque de protection, le fait de respecter une distance d’un mètre, le fait de se laver les mains à l’eau ou aussi gel hydroalcoolique et surtout de respecter toutes les mesures de sécurité imposées par leur entreprise.